Plastiques dans les océans, d’où viennent-ils et sont-ils dangereux pour la planète ?

De la « soupe de plastique » de l’océan Pacifique aux diverses îles et vortex de plastique se trouvant un peu partout dans les mers et les océans, les déchets plastiques sont la principale cause de la pollution marine. Chaque année, entre 4, 8 et 12, 7 millions de tonnes de plastique sont jetés dans les océans. Et d’ici 2050, il y aura malheureusement plus de plastique que de poissons dans les mers et océans. Mais d’où vient tout ce plastique ? Quels sont leurs impacts au niveau écologique sur la planète ?

D’où vient l’ensemble du plastique qui pollue les océans ?

 

Les déchets marins, notamment le plastique dans l’océan, proviennent entièrement des activités humaines. En effet, même si des éléments d’origine naturelle comme les algues, les carcasses d’animaux ou des arbres coupés se retrouvent en pleine mer, ils ne peuvent pas être considérés comme des déchets.

Ainsi, les activités terrestres émettent 80 % des déchets plastiques qui polluent les océans. Les 20 % restants proviennent de la flotte maritime. Aussi, la grande majorité de cette pollution marine est constituée d’emballages en plastique.

Concrètement, 146 millions de tonnes des déchets plastiques marins sont des emballages. Viennent ensuite les déchets provenant du secteur de la construction, et des autres secteurs comme le textile, la consommation et le transport.

Notons aussi que 90 % de ces déchets plastiques retrouvés dans les mers et les océans viennent des fleuves, dont notamment le fleuve Yang-Tsé, en Chine. Pour cause, les chercheurs pointent du doigt une mauvaise gestion de la collecte des déchets. Par la suite, les déchets plastiques sont abandonnés près des fleuves ou sur les plages, et finissent par atteindre les océans lorsqu’ils sont poussés par les eaux ou par le vent.

Pollution marine par du plastique, quels dangers pour la planète ?

 

Le principal danger relatif au plastique dans les océans concerne surtout la faune et la flore marine. En fait, les vortex de déchets sont composés essentiellement de nombreux débris en microplastiques. La faune marine confond alors ceux-ci avec de la nourriture et les ingère.

Poissons, mammifères marins et oiseaux sont ainsi exposés à de l’intoxication qui peut leur coûter la vie. D’ailleurs, de nombreux animaux marins ont été retrouvés morts, le ventre plein de déchets plastiques comme des bouchons de bouteille ou des filtres de cigarette. Ensuite, via la chaîne alimentaire, les microplastiques ingérés par les animaux marins finissent dans nos assiettes. Ce qui, fatalement, peut être dangereux pour la santé des humains.

Par ailleurs, les minuscules morceaux de plastique que les animaux marins ingèrent peuvent aussi les empêcher de grandir normalement. Ils peuvent même perturber le cycle de reproduction de la faune marine. À terme, les océans peuvent se vider peu à peu et l’équilibre en son sein se retrouvera perturbé.

S’ils n’ingèrent pas les déchets et les débris microplastiques, les animaux marins peuvent aussi se retrouver coincés dans les déchets plastiques plus imposants. Qui n’a jamais vu la fameuse photo de tortue prise au piège dans un plastique de canettes et dont la carapace s’est déformée quand elle a grandi ? Beaucoup d’autres animaux marins sont également pris au piège dans des filets et autres sachets en plastique.

Vous l’aurez compris, la pollution plastique menace les écosystèmes aquatiques. Actuellement, environ 700 espèces marines sont directement menacées par cette pollution. De plus, les déchets flottants qui dérivent en mer transportent des espèces invasives comme les mollusques ou les algues qui peuvent perturber les écosystèmes.

L’emballage alimentaire écologique Embal’VERT, une solution efficace pour réduire l’utilisation de plastique

 

L’alerte est donnée, d’ici 2050, si aucune action n’est entreprise, les océans risquent de devenir une déchèterie flottante. Pour inverser la tendance et réduire l’émission de déchet plastique nocif pour la planète, la solution la plus évidente est de se passer de ce type de matière.

À cet effet, diverses alternatives existent, mais les plus intéressantes sont celles qui résolvent les problèmes d’emballage. Pour rappel, les déchets plastiques dans les océans sont en majorité constitués d’emballages plastiques.

Opter pour de l’emballage alimentaire écologique s’avère donc être une alternative efficace. Dans ce domaine, vous avez les produits proposés par Embal’VERT. Fait à partir de cire d’abeille, l’emballage de la marque peut parfaitement remplacer le film alimentaire en plastique.

Autre avantage avec ce type de produit, c’est qu’il est tout à fait réutilisable. De quoi vous permettre à la fois de préserver la planète tout en économisant. Voilà donc une option à privilégier pour celles et ceux souhaitant réduire leur empreinte écologique.

 

Retour au blog